Eléments d’information sur le bac ES (économique et social)

 destinés aux élèves et à leur famille.

 

 

 

Pour s’orienter au mieux, il faudrait que le choix optimise les trois contraintes suivantes :

Ø      les matières que l’élève aime (indépendamment des résultats),

Ø      les matières dans lesquelles l’élève a de bons résultats ou des facilités,

Ø      les projets d’orientation. Pour ce dernier point, il est nécessaire de développer quelques aspects qui reviennent souvent dans les questions et préoccupations des élèves et de leurs parents.

 

Il n’est pas inquiétant de ne pas avoir de projet d’orientation précis à 15 ans. On peut en avoir un très précis qui changera de multiples fois ou non. On peut savoir ce qu’on ne veut pas faire. Par ailleurs, les actifs sont amenés à changer d’emploi plusieurs fois dans leur vie professionnelle, alors rien ne sert de s’inquiéter sur l’absence de projet précis ! Il faut, par contre, que l’élève et sa famille prennent le temps de s’interroger, on finit toujours par avoir quelques pistes : j’aime / je n’aime pas écrire, j’aime / je n’aime pas les sciences et techniques, j’aime / je n’aime pas les langues, j’aime / je n’aime pas prendre la parole en public, j’ai / je n’ai pas une grande capacité et résistance au travail… Un projet d’orientation se construit et cela prend du temps ! (deux conseillères d’orientation psychologues sont à votre disposition, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de la vie scolaire du lycée).

 

 

L’idéal, évidemment, serait que le vœu d’orientation pour la classe de première permette au mieux de répondre aux trois critères.

 

(1) Goût(s) matière(s)

 

 

 

 

 

 

 


(3) Projet(s) d’orientation                             (2) Résultats scolaires

 

 

 

Pour l’orientation en première ES, il faudrait donc satisfaire plusieurs de ces critères :

 

·         j’ai aimé l’initiation aux SES en seconde ( elle n’est cependant pas obligatoire )

·         je m’intéresse à l’actualité économique, sociale et politique,

·         je suis curieux de comprendre la société française, le monde contemporain,

·         j’ai une certaine ouverture d’esprit

·         je sais écrire et argumenter,

·         j’aime effectuer des travaux sur documents,

·         j’ai un niveau au moins moyen en math,

·         j’ai un niveau au moins moyen en français et en histoire-géographie,

·         j’aime l’histoire-géographie,

·         j’ai un niveau au moins moyen en langues.

 

 

Les coefficients du Bac ES et les horaires :  (le bac ES rassemble 31% des bacheliers généraux en 2002-2003)

 

Matière

Heures/semaine 1ère

Heures/semaine Terminale

Coefficients bac ES

Français

4h

-

4 (2+2)

Mathématiques

3h

4h

5 ou 7

SES

5 h

6 h

7 ou 9

Histoire-géographie

4h

4h

5

LV1

2h30

2h

3

LV2

2h

2h

3 ou 5

SVT

1h30

-

2

Philosophie

-

4h

4

EPS

2h

2h

2

Spécialité (1)

2h

2h

2

Option (2)

2h

3h

Points > 10 coef. 2 ou 1

T.P.E.

2h

2h

Points > 10 coef. 2

 

(1) Enseignement obligatoire d’approfondissement à choisir parmi : sciences économiques et sociales, mathématiques, langue vivante 1, langue vivante 2.

(2) Options facultatives (deux maximum) : latin, grec, langue vivante 3, éducation physique et sportive, arts.

 

Au regard de ce tableau, il faut retenir 4 choses :

 

 Le bac ES est un bac où l’écrit tient une place importante (il y a une épreuve écrite de plus que pour les élèves de L et S) …

… et où les math ont un poids également important (en termes de coefficient et de programme)

ƒ Le volume horaire des SES est important

Les élèves doivent se spécialiser selon leur profil (en fonction du projet d’orientation post-bac s’il est connu et/ou des matières où l’élève est à l’aise) :

Ø       soit en math (choisie par 33,4% des bacheliers ES) : spécialisation fortement conseillée aux élèves souhaitant faire une classe préparatoire aux écoles de commerce après le bac, et aux élèves voulant poursuivre en fac de sciences économiques et gestion.

Ø       soit en langues (choisie par 27,6% des bacheliers ES) : élèves doués en langues et/ou souhaitant faire des études supérieures en langues.

Ø       soit en SES (choisie par 38,9% des bacheliers ES): les élèves à l’aise en SES désirant faire du droit (20% des bacheliers ES font un DEUG de droit, 40% des étudiants de droit ont un bac ES), sciences po, sociologie, … L’enseignement de spécialité SES est une initiation aux sciences politiques en première et un approfondissement des théories économiques et sociologiques en terminale.

 

 

 

 

Indications en vrac :

 

Ø       Comme les bac S et L, le bac ES permet aux meilleurs élèves et aux plus travailleurs de poursuivre en classes préparatoires : 41% des élèves de classes préparatoires économiques sont des bacheliers ES.

Ø       Les élèves de ES réussissent particulièrement bien les études de droit et les études de sciences politiques (50% des admis en première année de Sciences Po Paris sont des bacheliers ES, 30% bac S et 20% bac L).

Ø       Le bac ES, parce qu’il est un bac complet, fournit un panel très large de possibilités d’orientation desquelles il faut exclure les études scientifiques et de médecine (où la physique-chimie, les math et les SVT sont indispensables).

Ø       Les élèves de ES développent des qualités d’argumentation et une culture générale non négligeables.

Ø       Quelle que soit l’orientation choisie en première, il faudrait que ce soit celle qui permette à l’élève d’obtenir la meilleure moyenne au bac (si possible une mention) afin d’avoir un dossier scolaire « concurrentiel » pour être sélectionné en IUT, BTS, classes prépa, Sciences Po (IEP), écoles spécialisée (infirmière, éducateur…), IUP…

 

Devenir des élèves de ES : 2002-2003, sur 100 bacheliers ES …

ES

S

L

Total

Université (économie, gestion, droit, lettres, Sciences Po, sociologie, psychologie, histoire, géographie…)

73,0%

73,7%

78,1%

74,4%

IUT (carrières juridiques, technique de commercialisation, logistique & transport, gestion, communication…)

12,1%

14,6%

1,8%

11,4%

BTS (action commerciale, assurance, commerce international, communication, comptabilité, vente, informatique de gestion, tourisme, secrétariat trilingue…) (7,8% des étudiants en BTS sont titulaires d’un bac ES, les BTS sont plutôt réservés aux bac technologiques)

11,0%

6,9%

9,5%

8,7%

Classes prépa (ingénieur : math sup, math spé non accessibles aux ES ; et commerciale : HEC)

6,0%

20,6%

7,4%

13,6%

Ecoles d’ingénieurs

0,0%

3,0%

0,0%

1,5%

Ecoles de commerce, gestion, comptabilité, vente

3,6%

1,3%

0,6%

1,9%

Ecoles de notariat

0,1%

0,0%

0,1%

0,0%

Ecoles d’architecture

0,3%

0,9%

0,3%

0,6%

Ecoles supérieures artistiques et culturelles

0,1%

0,9%

3,8%

1,5%

Ecoles paramédicales

1,1%

1,4%

0,7%

1,2%

Ecoles préparant aux fonctions sociales

0,2%

0,0%

0,2%

0,1%

Autres écoles de spécialités diverses

0,6%

1,0%

0,7%

0,8%

Source : Ministère de l’éducation nationale, ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/rers03/chap6_14.pdf   

 

Les types de débouchés et/ou métiers des bacheliers ES:

 

Ÿ les métiers de la gestion, finance, banque, assurance, comptabilité, marketing

Ÿ les métiers du droit

Ÿ la fonction publique

Ÿ l’enseignement

Ÿ les métiers de la documentation,  de la communication, du journalisme

Ÿ la fonction commerciale

Ÿ la fonction des ressources humaines

Ÿ le secteur social et paramédical

Ÿ les métiers du tourisme, des loisirs, de l’animation

 

Eléments du programme de SES en première et terminale :

 

En SES, en Première, on traite de tout ce qui permet aux individus de vivre en société : le lien économique, social, politique. Par exemple, on parle de la socialisation, de la culture, de la Bourse et de la monnaie, du rôle de l'Etat, des impôts, de la concurrence, de la déviance…

En Terminale, on traite des questions de croissance économique, de développement et de changement social. Par exemple, on aborde les thèmes de la mondialisation, de l’intégration européenne, du chômage, des problèmes environnementaux, du progrès technique, de l’investissement, du taylorisme, de l’individualisme, de la solidarité, des inégalités sociales …